Skip to Content.
Sympa Menu

athena - [ATHENA] Séminaire Codes Sources : API web et écriture informatique (Samuel Goyet, 8 juin 2017)

athena AT services.cnrs.fr

Subject: Histoire des techniques

List archive

[ATHENA] Séminaire Codes Sources : API web et écriture informatique (Samuel Goyet, 8 juin 2017)


Chronological Thread 
  • From: Baptiste Mélès (baptiste.meles AT gmail.com) <athena AT services.cnrs.fr>
  • To: educasup.philo AT ml.free.fr, theuth AT listes.univ-rennes1.fr, athena AT services.cnrs.fr, emetis AT listes.univ-paris1.fr, codes-sources AT googlegroups.com, diff AT pps.univ-paris-diderot.fr
  • Subject: [ATHENA] Séminaire Codes Sources : API web et écriture informatique (Samuel Goyet, 8 juin 2017)
  • Date: Tue, 2 May 2017 11:43:13 +0200
  • Authentication-results: t2gpsmtp1.dsi.cnrs.fr (amavisd-new); dkim=pass (2048-bit key) header.d=gmail.com

Chers amis, chers collègues,

Nous attirons votre attention sur le changement de date ci-dessous et
vous prions d'accepter toutes nos excuses pour cet erratum de dernière
minute.

Très cordialement,

Baptiste Mélès.


------------------------------------------------------------------------

Séminaire « Codes sources »

L'objectif du séminaire Codes sources est de présenter la pensée
informatique là où elle s'exprime le plus concrètement : dans les textes
que sont les codes sources.


Séance du jeudi 8 juin 2017 (14h-15h30) :

Samuel GOYET (GRIPIC, Paris-Sorbonne, COSTECH, UTC Compiègne) :

« Les interfaces de programmation (API) web : écriture informatique,
industrie du texte et économie des passages »


Résumé :

Dans cette intervention, je propose d’étudier les interfaces de
programmation (API) Web du point de vue des sciences humaines, et plus
particulièrement des sciences de l’information et de la communication.
Nous partons du principe qu’une API est un « architexte » (Jeanneret,
Souchier, 1999), soit un outil d’écriture informatique qui permet tout
autant que contraint l’écriture. Envisagée de ce point de vue, une API
est une procédure informatique qui a intégré la chaîne de production
contemporaine des textes de réseau. Une API a donc un rôle éditorial :
elle participe à l’établissement de ces textes selon certains attendus
culturels et techniques.

Nous souhaitons interroger ce rôle éditorial, en nous situant entre
technique et sémiotique : comment les API Web contemporaines, par leur
composante informatique, travaillent et informent les textes de
réseau ? Quelle est la conception du texte qui est propagée et
industrialisée par ces outils ? Nous faisons l’hypothèse d’un lien
entre le mode de fonctionnement d’une API et des formes qu’elle permet
de produire : parce qu’une API est une procédure informatique, elle
obéit à certains principes de cette science, et ces principes
travaillent les formes à venir. En même temps, parce qu’elle sert à la
production de pages web, elle s’insère dans une histoire
pluriséculaire de la page et du texte, dans une certaine culture
visuelle dont elle ne peut se départir mais qu’elle reconfigure.

Nous étudierons la documentation des API de Facebook et de Twitter,
les formes que ces API permettent de produire, tant dans leur
composante sémiotique (widgets, timelines, etc.) que technique (le
code source qui en permet l’affichage). Nous mettrons en évidence deux
couples de notions à l’œuvre : le couple modularité/abstraction du
texte ; le couple discrétisation / manipulabilité de ces modules. Nous
montrerons que ces dynamiques sont inhérentes à l’histoire de
l’informatique et de la programmation, et s’inscrivent dans une
histoire longue du texte. Enfin, nous ferons l’hypothèse que dans le
cadre d’une « industrie de la circulation » (Jeanneret, 2014)
contemporaine où la valeur se crée par la réappropriation et la
circulation des textes, l’abstraction et la modularité permise par
les API Web trouvent une nouvelle utilité.

Lieu :

Salle 24-25/405 du LIP6 (rotonde 25, 4e étage)


Adresse :

4 place Jussieu, 75005 Paris
métro Jussieu (lignes 7 et 10)


------------------------------------------------------------------------

/* ***************************************
* À propos du séminaire Codes sources *
*************************************** */

À celui seul qui prend la peine de les lire effectivement, les codes
sources révèlent leur richesse. On y découvre que l'élégance d'un
algorithme réside parfois hors de sa complexité, dans l'usage virtuose
des idiomes du langage de programmation ou dans la connaissance fine de
la machine à laquelle il est destiné. Bien souvent des codes sources
comportent davantage de lignes de commentaires que de code. Tous ces
trésors de pensée informatique fondent à la compilation comme neige au
soleil — preuve qu'un programme n'est pas seulement écrit pour être
compilé.

Le but du séminaire est de décrire ces œuvres de l'esprit comme des
textes à part entière. Nous espérons ainsi contribuer à la constitution
d'une culture générale en programmation. En informatique comme en
littérature, cela suppose la familiarisation progressive avec un corpus
de grands textes.

À chaque séance, un intervenant — jeune chercheur ou chercheur confirmé
en informatique, en histoire ou en philosophie — présente, en moins
d'une heure, un code source de son choix : un fragment de système
d'exploitation, de pilote, de compilateur, de bibliothèque... Le code
peut avoir été écrit par l'orateur ou par quelqu'un d'autre, dans
quelque langage que ce soit. Le commentaire peut être algorithmique,
stylistique, historique ou philosophique, et porter sur tous les aspects
du code, commentaires compris. Le code est ensuite discuté avec
l'auditoire.


Organisateurs :

- Raphaël Fournier (CNAM)
- Baptiste Mélès (CNRS, Archives Henri-Poincaré)
- Lionel Tabourier (LIP6).

Site : http://codesource.hypotheses.org/

Contact : Baptiste Mélès (baptiste.meles AT univ-lorraine.fr)

Twitter : https://twitter.com/SemCodesSources

Liste de diffusion : https://groups.google.com/forum/#!forum/codes-sources

------------------------------------------------------------------------


Le mardi 02 mai 2017 à 11:37:17 (+0200), Baptiste Mélès a écrit :
> Chers amis, chers collègues,
>
> Suite à une erreur de ma part, le programme du séminaire Codes Sources
> envoyé récemment sur les listes de diffusion est erroné, les
> interventions des séances de mai et de juin ayant été permutées à tort.
>
> Voici donc le programme CORRIGÉ des deux prochaines séances du séminaire
> Codes Sources :
>
> - jeudi 11 mai 2017 : Julien GRENET (CNRS, École d'Économie de Paris,
> Institut des Politiques Publiques), « La transparence et l'obstacle :
> les algorithmes d'affectation des élèves aux établissements
> d'enseignement »
>
> - jeudi 8 juin 2017 : Samuel GOYET (GRIPIC, Paris-Sorbonne, COSTECH, UTC
> Compiègne), « Les interfaces de programmation (API) web : écriture
> informatique, industrie du texte et économie des passages »
>
> Les deux séances auront lieu au LIP6 (Université Pierre et Marie Curie,
> Paris) de 14h à 15h30.
>
> Je vous prie d'accepter toutes mes excuses pour cette erreur et pour
> toutes les conséquences de cet erratum de dernière minute.
>
> Nous projetons de filmer ces interventions et de les diffuser
> ultérieurement sur le site https://codesource.hypotheses.org/.
>
> Les annonces détaillées et corrigées de ces deux séances seront envoyées
> incessamment.
>
> Très cordialement,
>
> Baptiste Mélès
> avec les organisateurs Raphaël Fournier-S'niehotta et Lionel Tabourier


Attachment: signature.asc
Description: PGP signature




Archive powered by MHonArc 2.6.18.

Top of Page