Skip to Content.
Sympa Menu

athena - [ATHENA] Appel à communication - rappel - colloque "Pasteur et la fabrique de la science. Du héros national aux débats territoriaux", Rouen, 1er et 2 décembre 2022

athena AT services.cnrs.fr

Subject: Histoire des techniques en France

List archive

[ATHENA] Appel à communication - rappel - colloque "Pasteur et la fabrique de la science. Du héros national aux débats territoriaux", Rouen, 1er et 2 décembre 2022


Chronological Thread  
  • From: Bénédicte Percheron <benedicte.percheron AT gmail.com>
  • Cc: colloque.pasteur.rouen AT gmail.com
  • Subject: [ATHENA] Appel à communication - rappel - colloque "Pasteur et la fabrique de la science. Du héros national aux débats territoriaux", Rouen, 1er et 2 décembre 2022
  • Date: Wed, 29 Jun 2022 18:01:00 +0200

Chères collègues, Chers collègues, 

Veuillez trouver ci-joint un appel à communication susceptible de vous intéresser pour un colloque intitulé "Pasteur et la fabrique de la science. Du héros national aux débats territoriaux" qui aura lieu à Rouen les 1er et 2 décembre 2022. 

Bien cordialement, 

Bénédicte Percheron 
Université Gustave Eiffel 
                                                                                                                            Colloque

Appel à communication 

PASTEUR et La fabrique de la SCIENCE

Du héros national aux débats territoriaux 

Rouen

Lieux : MUNAE / Musées Beauvoisine (RMM)

1 et 2 décembre 2022

Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur, le Musée national de l’Éducation (MUNAE) et la Réunion des Musées Métropolitains de Rouen (RMM) s’associent dans l’organisation d’un colloque qui s’intéressera à deux dynamiques conjointes : le passage de l’échelle individuelle de la personnalité de Pasteur à l’échelle collective d’une société tout entière d’une part, la déclinaison en régions de politiques ou de phénomènes nationaux liés à Pasteur et ses travaux d’autre part.

Afin de garantir le lien avec notre période contemporaine, les approches historiques tout autant que les regards critiques actuels seront valorisées afin de faire écho au positionnement des structures accueillantes que sont le MUNAE et la RMM.

 

Musée d’histoire et de société s’intéressant à l’éducation au sens large, du XVIe siècle à nos jours, le MUNAE conserve, en effet, une importante collection liée à la figure de Pasteur : iconographie scolaire, manuels et travaux d’élèves témoignent de la place accordée au savant dans des formes de diffusion très diverses. Le MUNAE s’attache par ailleurs à mettre en perspective socio-historique les débats contemporains. À cet effet, il présentera notamment une exposition-dossier intitulée La science est-elle solide, à partir du 18 novembre. Cette exposition portera un regard critique sur des controverses scientifiques et sur la notion de progrès, puis évoquera les problématiques des « races », du « racialisme » tel qu’enseignées au XIXème et XXème siècles. Elle étudiera également les variations constatables dans le traitement des régimes politiques "controversés" dans les manuels scolaires (Italie fasciste, Allemagne nazie, URSS, Chine maoïste/communiste) au cours des décennies. Une autre partie sera consacrée à la valorisation à l’école des énergies fossiles, de l'industrie (métallurgique, automobile, ferroviaire, aéronautique, ...), du nucléaire, puis à la critique, voire à la dévalorisation ayant pu lui succéder. Enfin, on tentera d’évoquer l’impact possible de la vulgarisation scientifique dans les apprentissages et les représentations sociales de la science.

La Réunion des musées métropolitains s’est engagée depuis sa création en 2016 à valoriser le rôle des musées au sein de la sphère scientifique comme lieux de savoirs élaborés et vérifiés selon des méthodologies agréées par ses pairs. Sont ici plus particulièrement concernés :

-        le Musée Flaubert et d’histoire de la médecine, sis dans l’ancien Hôtel-Dieu de Rouen, dont la collection illustre la révolution pasteurienne de la fin du XIXe siècle en présentant de nombreux instruments de médecine en lien avec la stérilisation, la vaccination et la lutte contre les maladies contagieuses. Le musée rend hommage au pasteurien rouennais Charles Nicolle, prix Nobel de médecine en 1928 pour ses travaux sur le typhus et la découverte du rôle du pou dans sa transmission.

-        les musées Beauvoisine, et plus particulièrement les collections liées à ses deux premiers directeurs du Muséum d’histoire naturelle de Rouen Félix-Archimède Pouchet et Georges Pennetier. Ces musées font actuellement l’objet d’un important projet de rénovation et de refonte du parcours permanent dont l’un des enjeux est d’aborder l’ensemble des collections via des problématiques contemporaines sociétales et environnementales, croisant de nombreuses disciplines.

  

Le colloque se propose d’aborder deux axes de recherche et de réflexion 

 A)   La méthode Pasteur ou la recherche à l’épreuve de la controverse 

 1)     Louis Pasteur enseignant : une nouvelle façon de faire de la science :

Depuis une quarantaine d’années, des recherches multiples ont montré que, au-delà de ses découvertes, Louis Pasteur a aussi profondément modifié la façon de « faire de la recherche » et de la conception même de la recherche. Soucieux de ses finalités - il a très souvent, sinon toujours travaillé, avec des acteurs de terrain (agriculteurs, vétérinaires, médecins…) - et de la nécessité de former et de transmettre cette démarche et de nouvelles valeurs sociétales des sciences aux générations futures, il en a conçu une sorte de modèle « recherche, production, formation, action », en y incluant aussi les questions de financement : l’Institut Pasteur.

 Cinq dimensions, au moins, caractérisent cette manière de faire :

· Une formalisation rigoureuse de la démarche scientifique, basée sur les allers-retours « terrain-laboratoire », la preuve par l’expérimentation, la recherche bibliographique, la mise en place d’équipes, l’importance des temporalités ;

· Des engagements pédagogiques plaçant au cœur de la recherche les étapes d’expérimentation, les travaux pratiques, les manipulations ainsi que les sorties de terrain.

· Des convictions sur la place, le rôle et les finalités de la science, dans la société et dans le monde, c’est-à-dire - au risque de l’utopie - dédiée à améliorer la santé de tous, partout dans le monde selon une approche humaniste dépassant les cadres disciplinaires ;

· La question des financements, publics et privés et de la mise en place de structures économiques diversifiées ;

· Enfin la volonté de transmettre aux générations futures, non seulement les connaissances scientifiques, par l’enseignement et la formation, en s’adjoignant l’aide de préparateurs, déplaçant ainsi la recherche dans le périmètre du travail d’équipe.

L’héritage de Pasteur trouve son origine dans les découvertes réalisées par ce chimiste de formation, dans des domaines aussi variés que la biologie, l’agriculture, la médecine ou encore l’hygiène, et jusqu’à la mise au point du vaccin contre la rage en 1885. Autant de découvertes qui ont révolutionné le monde scientifique, médical et industriel. Cet héritage est aussi pour une part celui de ses «lieutenants», appellation proposée par Maxime Schwartz, directeur général honoraire de l’Institut Pasteur, les scientifiques de son premier cercle qui ont fondé avec lui l’Institut Pasteur et dirigé son développement entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle.

Il ne s’agit pas dans ce colloque de reprendre ce qui a été fait mais de tenter de comprendre l’articulation qui peut exister entre les déclinaisons territoriales de ces questions et de la manière dont elles entrent soit en opposition soit en synergie.

2.     Louis Pasteur et Rouen : polémiques, héritages et traces

Si Louis Pasteur n’est pas connu pour sa présence en Normandie, ses idées ont été fortement rejetées à Rouen avant d’être soutenues et diffusées par des médecins locaux à la fin du XIXe siècle. Bien que la ville ne soit pas dotée d’une Faculté de médecine, elle bénéficie sur son territoire d’une communauté scientifique active et reconnue scientifiquement. La prospérité du territoire rouennais au XVIIIe siècle et la proximité de Paris ont en effet accompagné l’émergence d’une communauté intellectuelle importante aussi bien dans les sciences naturelles qu’humaines. Plusieurs sociétés savantes voient ainsi le jour, stimulant parallèlement la mise en place de lieux et de cadres d’enseignements et donc la formation ou le recrutement de professeurs aux compétences requises.

Parmi ses derniers, plusieurs ont un lien majeur avec Louis Pasteur et ses travaux :

 - Félix-Archimède Pouchet (1800-1872), fondateur et directeur du Muséum de Rouen, connu pour son travail sur la génération spontanée, déclenchant la célèbre polémique l’opposant à Pasteur, tenant de la théorie des germes.

- son successeur Georges Pennetier (1836-1923) qui relance cette hypothèse jusque dans les années 1920 à travers les travaux d’Haeckel.

Charles Nicolle, (1866-1936) médecin et microbiologiste formé à l’Institut Pasteur. Il diffuse à Rouen le pasteurisme, notamment dans la lutte contre les épidémies et les maladies vénériennes. Il produit avec succès le sérum antidiphtérique dès octobre 1894. Devant l’impossibilité d’obtenir un laboratoire de microbiologie moderne à Rouen, Charles Nicolle part en 1902 diriger l’Institut Pasteur de Tunis.

Emmanuel Blanche (1824-1908), Professeur à l'École préparatoire de médecine de Rouen, qui contribue également à l’appropriation rouennaise du pasteurisme par une publication sur le charbon en 1881. Comme son père et son grand-père, c’est un propagateur de la vaccine à Rouen.

La vitalité de la vie scientifique à Rouen occasionnera également la tenue d'événements comme la session de l'Association française pour l'avancement des sciences en 1883.

 

B) Du héros national aux appropriations provinciales puis régionales : enjeux hygiénistes et politiques de la recherche

1)     Modernité et hygiénisme selon les pouvoirs publics

Pendant le Second Empire puis à l’ère républicaine, la progressive appropriation par les pouvoirs publics des principes hygiénistes engendre un déploiement à grande échelle de ses mesures sur tout le territoire national pour la construction, l’aménagement mais aussi le fonctionnement des écoles et des hôpitaux (antisepsie, stérilisation) en plus de la création d’institutions dédiées spécialement à la santé publique comme les bureaux d’hygiène, les Gouttes de lait (dont celle de Fécamp) qui se focalisent sur l’alimentation infantile et notamment l’allaitement avec la stérilisation des biberons et du lait. La toponymie (baptême de rues, de places et d'écoles au nom de Pasteur) est aussi très révélatrice de l’aura de Pasteur au-delà des programmes nationaux, tout comme l’édition de support de diffusion (des timbres, aux billets de banques en passant par les images d’écoliers).

            L’influence régionale dans l’application de ces mesures au regard des spécificités locales (qu’il s’agisse de la configuration du territoire, de l’existence ou non de personnalités ambassadrices du pasteurisme, mais aussi de la vivacité de la religion ou des superstitions sur le terrain) pourra être interrogée.

Selon cette approche de la figure pasteurienne sous l’angle du territoire, l’instrumentalisation de la figure scientifique par la sphère politique pourra également être examinée à l’international notamment à travers la polémique Pasteur-Koch mais aussi les ambassades de la modernité française que furent les instituts Pasteur disséminés de par le monde.

2) Louis Pasteur, enseignant, enseigné, source d’inspiration : quel écho selon les territoires ?

De son vivant déjà, Pasteur s’engage pour de nouvelles méthodes d’enseignement en valorisant notamment le principe de « la main à la pâte », et participe ainsi la construction de sa propre image avec des réseaux de diffusion sans doute distincts suivant ses liens avec les différents territoires et notamment la localisation de ses postes d’enseignants.

Pédagogue lui-même, il participe ainsi à l’évolution de la didactique des sciences. La province de l’époque perçoit-elle de façon homogène la diffusion de cette nouvelle figure et s’approprie-t-elle ces nouveaux outils d’enseignement ?

Devenu héros national sous la IIIème République, Pasteur est très présent au sein des établissements scolaires : application de ses travaux dans les nouvelles constructions, mise en œuvre des principes d’hygiène dans le quotidien scolaire, diffusion de sa figure dans les enseignements ainsi que sur de nombreux supports à destination pédagogique.

Imagerie scolaire (planches didactiques, couvertures de cahiers, vues sur verre…), manuels et chants, mais aussi littérature et créations artistiques ou architecturales participent ainsi à la diffusion de la figure du grand homme, en l’intégrant parmi les bienfaiteurs (notons en ce sens que, dans certains manuels de l'enseignement catholique, Pasteur est assimilé à une sorte de Saint comparable aux figures de Sainte Geneviève, Saint Louis, Roland le Preux ou encore Clovis et Henri IV) dont les inventions ont bénéficié à tous, mais aussi en gommant certaines spécificités de son travail comme l’importance du tâtonnement et du travail en équipe, qui constituent pourtant toujours les bases d’une démarche scientifique. Les très nombreux témoignages de cette postérité scolaire se déploient-ils de manière homogène sur le territoire ou certaines régions manifestent-elles des spécificités ?

Ce colloque bénéficie du label Pasteur 2022. Il s’inscrit dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur, dont la coordination est assurée par l’Académie des sciences avec l’Institut Pasteur aux côtés de l’École normale supérieure, l’Institut Pasteur de Lille, l’Académie française, l’Académie nationale de médecine, l’Académie vétérinaire de France et l'Académie d'agriculture de France.

Les propositions de communication, de 2 000 signes espaces comprises maximum, sont à envoyer à colloque.pasteur.rouen AT gmail.com au plus tard pour le 1er septembre 2022. Elles seront accompagnées d’une courte bio-bibliographie et d’une indication de disponibilité sur les dates du 1er et 2 décembre.

 

 

 

Comité scientifique : Nicolas Grenier-Boley (Inspé de Rouen), Olivier Morin (Inspé de Lyon), Bénédicte Percheron (université Gustave Eiffel), Annick Perrot (ancienne directrice du musée Pasteur), Daniel Raichvarg (université de Bourgogne) et Agnès Virole (musée de l’APHP).

 

Comité d’organisation : Nicolas Coutant (Directeur-adjoint Musée national de l’Éducation), Sophie Demoy-Derotte (Responsable du Musée Flaubert et d’histoire de la médecine), Bénédicte Percheron (Université Gustave Eiffel), Mathilde Schneider (Directrice des musées Beauvoisine) et Laurent Trémel (Ingénieur de recherche, Musée national de l’Éducation, membre associé du CIRNEF)

Attachment: Colloque-PASTEUR-version-définitive.pdf
Description: Adobe PDF document



  • [ATHENA] Appel à communication - rappel - colloque "Pasteur et la fabrique de la science. Du héros national aux débats territoriaux", Rouen, 1er et 2 décembre 2022, Bénédicte Percheron, 06/29/2022

Archive powered by MHonArc 2.6.19.

Top of Page